Coup de pompe

par admin  

2012

Tout est réglé comme du papier à musique. Le carburant augmente inexorablement et, continuera à augmenter. Quand les causes on les connaît, les solutions sont inexistantes. En clair, ça va continuer à baisser de quelques dixièmes de % pour remonter bien au-delà quoi que fassent nos politiciens à la gomme.

Bon, d'un autre côté, on commence à être drôlement tranquille sur les routes n'est-il pas?..

Ceci pour dire que nos sociétés modernes sont gangrénées par les lobbies. Je passe sur celui du nucléaire qui nous promettait que du bonheur alors qu'il va nous coûter maintenant mille fois plus cher que depuis la découverte de l'atome pour cibler celui de l'or noir.

Il y a depuis toujours des alternatives aux énergies fossiles pour se déplacer mais les lobbies pétroliers ont non-seulement jamais voulu voir ailleurs mais se sont jalousement empressés de détruire toute volonté de développer une quelconque alternative à leur merdouille ; allant jusqu'à tuer si nécessaire.

Les lobbies enferment les sociétés dans des carcans pour parfois plusieurs générations, c'est le principe. Quoi de plus pratique que de se rendre indispensable afin d'assurer sa pérennité. Un peu pervers et pas grandement altruiste, non?

Ben moi j'ai pas du tout confiance en ces bons samaritains qui verrouillent les marchés et empèchent le monde d'avancer. Je dis cela parce-qu'en mes quelques 40 ans de vie consciente d'être et, de fait, ma connaissance des richesses naturelles de l'humanité, je n'arrive toujours pas à comprendre pourquoi on garde tant cet esprit néandertalien.

J'en arrive à la conclusion selon laquelle cette part d'évolution nous serait volée par ces pouvoirs aussi inaltérables que nébuleux. Pas qu'ils soient dépourvus d'intelligence bien au contraire. Mais qu'ils n'aient pas la jugeote nécessaire pour considérer un autre profit que le leur.

Donc je dis non aux lobbies et vive les initiatives individuelles. Il faut réellement aller plus loin pour réguler les monopoles  et exiger des états courageux capables d'appuyer les intérêts des peuples plutôt que de passer la main à ces chancres du futur incertain.

Et ma con-conclusion est qu'en étant poussés à regarder dans la mauvaise direction, on se trompe d'ennemi.


Aucun commentaire pour le moment