JLM2017

par Didier  

À la bonne heure!

Voilà le camarade Mélenchon de retour dans la course à la présidentielle française pour 2017. L'occasion pour moi de dépoussiérer mon PagailleuX j'avoue un peu à l'abandon depuis le développement du web dit 2.0.

Comme il le dit si bien, il ne s'agit pas d'adhérer à 100% à ses idées mais bien de se mettre d'accord sur quelques points essentiels, voir cruciaux qu'il s'engagera à porter sans férir au plus haut de nos institutions pour l'avenir de notre beau pays largement abîmé par des décennies de déni de démocratie et d'allégeance à la finance. Comment peut-on encore aujourd'hui croire à un avenir meilleur alors que  les mors autoritaires de l'étau institutionnel se resserrent inexorablement sur les chairs des plus affaiblis au profit du vide sidéral d'un capital aussi immatériel qu'inaccessible dont chacun peut pourtant apprécier les ravages sans ne jamais sembler pouvoir en saisir, tarir la source.

  Je pense le moment venu de ne plus jouer ces alternances feintes motivées par des pouvoirs malhonnêtes qui opposent savamment à dessein au-lieu de rassembler autour d'un vrai projet. Il devient insupportable de se retrouver dans l'intimité de l'isoloir à chaque scrutin la main forcée à dire catégoriquement non contre un oui autant désespéré que désespérant.

Personnellement je connais la politique, les systèmes de pouvoirs. je ne suis par-contre pas politicien pour deux centimes. Je ne pense d'ailleurs pas être le seul à exprimer un certain dégoût pour ce monde grouillant d'hypocrisie aux ego démesurés violent et impitoyable d'autant que les statistiques de fréquentation des urnes me confortent dans cette idée. Et pourtant, nombres d'initiatives comme le Mouvement pour la Sixième République et d'autres nous prouvent dés-lors qu'une autre politique, plus populaire moins orientée sur le culte de la personnalité, est encore possible. Alors pourquoi continuer à se focaliser sur des personnages dont on sait pertinemment qu'ils ne changeront jamais rien à la marche du monde et ne feront qu'emboîter le pas à leurs prédécesseurs?

Alors voilà, il ne faut pas dire que l'offre politique est restreinte car c'est faux, l'offre existe bel et bien en France sauf que la plupart de mes concitoyens ne semblent pas la voir, exactement comme ils ne semblent pas voir en le dessus du panier l'absence totale d'alternative, juste des figures de proue, des têtes de bois les yeux rivés sur le même caillou, pépite qui ne brille que pour eux? Et-puis ils gagnent, et au sortir tout le monde se sent perdu parce-que leur action laisse encore un peu plus de misère que celle du précédent.

Par pitié, n'essuyez pas d'un revers de manche quatre-vingts pour cent de l'offre électorale comme vous le faites depuis des décennies. Prenez le temps de lire, d'écouter les futurs candidats. Tous sans exception. Le nonisme c'est facile, il s'apprend d'ailleurs pour faire des choix cornéliens comme déterminer l'emploi que l'on préférerait exercer. Alors certes, après la démarche d'élimination par pallier on est tout fier d'avoir extirpé du lot le meilleur des propositions et on est prêt à croire que c'est notre choix. Sauf que non, c'est juste une mécanique idiote basée sur le rejet. On ne construit rien en procédant par élimination, on se ment à soi-même et encore plus aux autres. Lorsqu'on choisit par préférence, on est plus enclin à assumer ses choix même si on doit admettre que l'on s'est trompé. Par élimination on n'a même-pas le loisir d'assumer ses choix puisqu'il est impossible de les comprendre et on finit toujours par s'en prendre à tout le monde.

Pour moi c'est tout vu, le politicien pour qui il me plairait de voter en 2017 c'est Jean-Luc Mélenchon. Tout simplement parce-qu'il est à la fois un des seuls à oser la voix citoyenne en plus d'être en mesure de réellement arriver, à redonner son sens à la démocratie, à réellement chercher des pistes pour remettre l'intelligence collective au cœur de la vie de la France et de l'Europe au-lieu de la laisser aux mains de soi-disant spécialistes. Son nouveau projet le prouve par la synthèse des urgences et les ébauches de solutions qui je l'espère s'étofferont par la voix de chacun.

Jean-Luc Mélenchon 2017

Merci à tous ceux qui auront pris le temps de me lire ici et rendez-vous sur jlm2017.fr pour plus de renseignements sur le mouvement d'appui à la candidature de Jean-Luc Mélenchon pour la présidentielle de 2017.

En route vers la sixième

par Didier  

2014

Nonon, nous ne retournons pas au collège mais partons pour la Sixième République Française. Vouivoui, cela peut paraître délirant mais au plus nous pénétrons ce XXIème siècle, au plus nos institutions sont malmenées. Mes compatriotes contestent, s'agacent, doutent pour finir par jeter l'éponge...

La "machine" France semble en panne. Les dérives en tous genres allant de la malhonnêteté de certains de nos représentants les plus illustres à leur surdité feinte aux cris du peuple en passant par des partis disloqués par des intérêts personnels et divergences puériles sans issues le tout sur fond de crise mondiale aux fronts éminemment environnementaux semblant insurmontables, il est évident que quelque-chose doit changer.

Alors quoi? Nous changeons nos états-majors selon un calendrier réglé comme du papier à musique depuis presque cent ans et, et?.. Ben rien sinon pire. Que nous prenions les mêmes ou en voyons naître de nouveaux, rien de mieux. Toujours les mêmes problématiques allant crescendo de scrutins en scrutins. Alors qu'est-ce qui ne va pas, ou plus? c'est selon.

Si ce ne sont donc les canassons qui claudiquent car à l'évidence ils ne sont ni moins instruits ni moins intelligents que leurs aïeux, pour preuve les entourloupes qu'ils sont capables d'élaborer au nez et à la barbe de leurs concitoyens, c'est bien la machine représentative qui a un problème. C'est vrai quoi, si nous étions représentés à hauteur de nos valeurs nos partis politiques seraient encensés comme submergés de bonnes volontés et non traités d'incapables,usurpateurs, escrocs, menteurs, voleurs, etc... Et nos institutions ne seraient pas l'objet de contestations permanentes.

Notez que je ne conteste rien personnellement et encore moins d'un quelconque point de vue politique, je ne fais que rapporter l'humeur générale. J'en ai juste marre d'être confronté soit à l'humeur de chien de mes contemporains, soit à leur passivité contestataire qui les pousse à être heureux par force mais les font partir en vrille au moindre accroc.

Alors voilà, comme il semble aujourd'hui devenu impossible de toucher constitutionnellement à nos élus ou en clair modifier le destin de la France par nos votes, je ne vois plus qu'une solution, changer la règle du jeu. Revenir à ce que promettait notre constitution avant que ceux-ci ne s'en emparent. Bon, s'ils l'ont fait c'est donc que la possibilité existait dedans mais si l'idée d'une constitution qui se veut pour le peuple et par le peuple est d'être dévoyée pour retirer en tout ou partie le pouvoir au peuple, autant dire qu'elle ne sert plus à rien sinon maintenir des establishments politiques. Et quand on voit la tronche des partis politiques aujourd'hui, hum, c'est pas eux qui vont nous sortir de quoi que ce soit ; et encore moins sans l'assentiment des premiers concernés.

Il reste donc une possibilité, pas de celle que prônent certains excités qui finissent en bain de sang pour que tout redevienne comme avant en trois coups de cuiller à pot ; réécrire une constitution pour la France. Pour faire simple, convoquer une assemblée constituante (un peu comme une asso loi 1901 mais un peu plus ambitieuse quand-même) au cours de laquelle sera écrite une nouvelle constitution Française. Soit entendu que cette constituante se doit d'être totalement apolitique, ou-bien éminemment politique au sens noble du terme soit toujours en faveur du peuple, non de quelques partis qui trouveraient là une occasion de changer pour que tout recommence.



Dans la pratique comment fait-on? D'abord et avant tout il faut des soutiens, beaucoup beaucouuuuup de signatures qui demandent une nouvelle constitution donc une diffusion maximale de l'information sous toutes les formes possibles et imaginables. C'est la base avant-même de se poser la question de qui où quoi comment. Si l'adhésion est suffisante des "comités/rassemblements" vont se former un peu partout en France pour aller au-delà du simple soutien. Suivant ce qui sera entendu au sein de ces "militants" pour une nouvelle constitution pour la France, certains seront choisis (nommés, élus, désignés, tirés au sort, etc, peu-importe...) pour postuler. Peut-être faudra-t-il plusieurs étapes pour constituer l'assemblée, voter et revoter ou re-tirer au sort mais bon, on a le temps, le but est de faire les choses le plus démocratiquement possible en s'assurant que personne ne tire la couverture à lui, pas de prendre le train. Ensuite l'assemblée pourra se réunir pour enfin écrire la-dite constitution sous le regard consultatif des quelques spécialistes du droit constitutionnel parce-qu'il ne faudrait pas faire capoter le truc pour des questions juridiques. Et après, euh-bien il ne restera plus qu'à soumettre la nouvelle constitution au peuple sous forme de référendum. Le référendum c'est oui ou non et la constitution ce ne sont que quelques dizaines d'articles compréhensibles par tout le monde sur une vingtaine ou trentaine de pages avec pleins se sauts de lignes...

 

Pollution atmosphérique mon cul

par Didier  

2013

Mais voui, ils nous bassinent à la télé depuis midi avec les pics de pollution. Il nous montrent des ciels ennuagés bien crados. Faites pas ci, faites pas ça, ne faites pas d'efforts physiques, restez autant que possible chez vous en attendant que les courants dissipent, etc...

Alors c'est la faute aux usines, aux véhicules Diesel, à la météo qui favorise l'accumulation des masses nuageuses, et patati et patata...

Ben oui je les vois ces nuages de merde. Et je pouvais même les prévoir depuis ce matin avant-même que le soleil se lève puisque la ronde des chemtrails avait déjà commencé, peut-être même avant Météo-France tiens...

Alors il serait peut-être temps d'arrêter de raconter des barres à tout le monde. Ce matin à Cinq heures, le ciel était clair comme du cristal et là, à seize heures, un voile que je ne qualifierais pas de nuages mais de sulfatages puisque les avions n'ont cessé leur ronde depuis l'aube a fini par recouvrir les couches basses de notre atmosphère. Il n'y a pas le moindre vrai nuage naturel dans le ciel du Sud-Ouest. Ce ne sont que des mixtures de chemtails chargés d'on ne sait pas trop quoi.

Alors m'sieurs-dames, si vous-vous sentez tout chose, avez les lèvres sèches le nez qui chatouille et une gêne respiratoire inhabituelle, ne partez pas en guerre contre votre voisin dont sa cheminée de maison crache d'épaisses volutes ou s'il met sa voiture au mazout à tourner sous votre fenêtre avant de partir au boulot parce-que votre mal-être n'a pas plus décollé de votre rue que des toitures environnantes. On vous le fout sur la gueule sans ne rien vous demander ni d'ailleurs plus vous donner de quelconques explications à longueur de journée.

Et la palme de l'info du siècle revient, revient... À la télé qui nous annonce que les masques de type chirurgical, achetés et distribués par millions car sensés nous protéger du virus de la grippe A, ne servent à rien car les particules de combustion du Diesel ou du bois sont trop fines et passent à travers. Alors soit ces particules sont plus petites qu'un virus ce qui est peu probable même si elles ne sont pas plus grosses qu'une bactérie, soit on nous prend carrément pour des cons. Personnellement et ayant pris connaissance de ce qui précède, j'opte pour la deuxième hypothèse.

Vous savez quoi, on devrait retirer tout ou partie du salaire des gens qui racontent des mensonges plus gros qu'eux aux téléspectateurs. Bon, vous me direz, on n'est pas plus obligés de les croire hein...

 

Terre de Demain

par Didier  

Lien: http://pagailleux.com/blog6.php

2013

Comme l'humanité dans son insignifiance est soumise à un futur incertain, voir pas de futur du tout soyons réalistes, emparons-nous dés à présent de ce que sera l'après nous. ;D

Imaginez un seul instant que notre planète (chérie?) finisse par expurger de sa surface comme de ses entrailles ainsi que de ses cieux les bastringues que nous sommes... :))

Imaginez un sel instant qu'il puisse y avoir  un moyen de se fondre dans sa nature tel un caméléon pour lui passer inaperçu et, ainsi, échapper au sort qu'elle nous réserve. :-P

Imaginez un seul instant ce que serait la vie sur Terre si l'humanité qui la peuplait vivait avec elle et non à ses dépens. :yes: 

 

Parce-que nous sommes, nous, humains, le dernier maillon d'une chaîne. Une idée qui m'est chère semblant avoir déjà été traitée par nombre d'auteurs de sci-fi décrit comment l'Homme exploite son biotope pour finir par s'auto-exploiter. Il a commencé par exploiter surfaces et sols puis, comme il arrivait au bout de son raisonnement les raisonnements humains n'allant généralement pas très loin, il a dû inventer la monnaie. À la fois outil offensif et défensif plein de promesses, elle lui a permis de faire ce qu'il appelle "de grandes choses", en clair faire la même chose qu'avant mais dix fois plus vite et vingt fois plus mal. Et, comme par hasard, les ressources commençaient à s'amenuiser. Il a alors trouvé un autre rôle à la monnaie car elle était tout-aussi exploitable qu'une ressource naturelle mais bien plus lucrative, elle était capable de combler ses propres lacunes par de petites impulsions à la base. Mais il fallait quand-même exploiter quelque-chose qui continuait à s'amenuiser inexorablement et au fur et à mesure que la monnaie se démocratisait, les ressources naturelles diminuaient. On a donc commencé à exploiter qui, euh... Ô gentiment, pour combler ce petit manque, nous-mêmes... Et tout cela sans être arrivé au vingt et unième siècle.

Aujourd'hui nous y sommes. La monnaie ayant épuisé autant les ressources naturelles que les siennes propres, malgré qu'il n'y ait jamais eu autant d'argent en circulation dans le monde, il ne rapporte plus rien. La seule et unique ressource naturelle encore exploitable ben, c'est l'humain. Et comme par un des principes fondateurs de l'économie tout ce qui existe doit rapporter sinon n'a pas lieu d'être et encore moins droit de cité... Pas besoin de vous faire un dessin, si?

 

En attendant, dame nature s'adapte, elle tord le cou aux idées reçues, elle reprend automatiquement ses droits sur les vestiges de la moindre civilisation déchue,  elle se fiche totalement de l'agitation de ces insignifiants parasites et continue sa route. Elle aurait bien tort de s'inquiéter puisqu'elle était là bien avant, elle sera inexorablement là après mais... Dans son épatante reconstruction, elle laisse de moins en moins de place, de prise, à l'Homme, un peu comme si elle ne voulait plus de lui... :p

Voilà pourquoi je pense qu'en tant qu'être humain, il vaut mieux se ranger du côté de ce qui est et sera, donnera, toujours plutôt que de celui de ce qui croit savoir mais ne sait plus rien donner depuis bien longtemps. Si seulement cela a eu l'intention de donner un jour...  

BZZZZZ

par Didier  

2013

Voici une curiosité, un essaim d'abeilles venu se baser à quelques mètres de moi alors que je semais mes pois. Nous l'avons capté. Pas moi j'y connais rien et c'est la première fois qu'il m'était donné de voir un spectacle aussi étonnant. Voici une vidéo compacte de l'opération, une version complète en trois parties de meilleure qualité se trouve ici. Euh oui, il nous a fallu plus d'1/2 heure pour être sûrs que les abeilles ne quittent la ruche lorsque nous aurions tourné les talons...  

 

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 ... 161 >>